PIAC Reports

Tell us your story!
Please contact us with your stories and questions.

A Comparative Analysis of Residential Telephone Service: 1992-2002 – Press Release

The full report is available in PDF [pdf file: 0.44mb]

A Comparative Analysis of Residential Telephone Service: 1992-2002

While competition has brought welcome changes in choice, service innovation, and reductions in the price of long distance service, it has also brought higher overall telephone prices for the typical Canadian residential customer, a deterioration of service quality and a number of new marketplace problems. These are the key findings of a study released today by the Public Industry Advocacy Centre, a national non-profit organization that provides legal and research services on behalf of consumer interests concerning the provision of important public services. The report, authored by Andrew Briggs and Philippa Lawson, is the result of a yearlong study, conducted with the assistance of Industry Canada.

  • Significant increases in prices in basic local service took place between 1992 and 2002. Some of the increases were due to the CRTC approved “rate rebalancing” plan under which local rate increases effectively funded long distance rate reductions. Others were due to rate applications, extension of local calling areas, mandatory surcharges, directory assistance, and connection installation and maintenance fees.
  • While heavy usage customers reduced telephony costs by 15-30%, light users (some 25% of local service customers of Bell, MTS, Sasktel, Telus, and Aliant telephone companies) had substantial increases in their bills over the 10-year period of 35-65%. The typical medium use telephone user also was subject to increased telephone costs up to 33% in the referenced period.
  • While the Statistic Canada index for telephone services for the entire sector rose at slightly less than inflation, telephone company productivity, largely because of advances in digital technology, was 5 times the rate in the economy. If telephone rates had tracked actual telco costs, bills would likely have been much lower.

An electronic copy of the report is available on request. A hard copy is available at a cost of $15.00

For further information contact Michael Janigan 613 562-4002 ex 26, mjanigan@piac.ca

NOUVEAU RAPPORT

Analyse comparative des services téléphoniques offerts aux particuliers : de 1992 à 2002

Même si la concurrence offre certains avantages, comme un choix plus large, de nouveaux services et des réductions des frais d’appel interurbains, elle est aussi à l’origine de la hausse des frais d’appel en général pour le consommateur canadien moyen, de la détérioration de la qualité des services et de nouveaux problèmes. Telles sont les principales conclusions d’une étude publiée aujourd’hui par le Centre de la défense de l’intérêt public, organisme national à but non lucratif qui offre des services juridiques et de recherche dans l’intérêt des consommateurs en ce qui concerne la prestation d’importants services publics. Le rapport, rédigé par Andrew Briggs et Philippa Lawson, est le résultat d’un an de recherches et de collaboration avec Industrie Canada.

Faits saillants

  • Les frais d’appel pour le service local de base ont augmenté de façon significative entre 1992 et 2002. Certaines de ces hausses sont dues au « rééquilibrage des tarifs », projet approuvé par le CRTC en vertu duquel l’augmentation des tarifs des communications locales subventionnait effectivement la réduction des tarifs des appels interurbains. Les autres augmentations se justifient par la mise en place de nouveaux tarifs, l’élargissement de la zone d’appel locale, les nouveaux frais additionnels obligatoires, les frais pour l’Assistance-annuaire, le branchement et les frais d’entretien.
  • Tandis que les consommateurs qui font fréquemment des appels ont vu leur facture de téléphone diminuer de 15 à 30 %, les clients qui font rarement des appels (environ 25 % des clients de Bell, MTS, Sasktel, Telus et Aliant) accusent une augmentation de 35 % à 65 % sur dix ans. Les consommateurs se situant entre ces deux catégories (c.-à-d., nombre d’appels moyen) subissent également une augmentation allant jusqu’à 33 % durant cette même période.
  • Alors que l’index de Statistique Canada pour les services téléphoniques a subi une hausse légèrement inférieure au taux d’inflation, le taux de croissance de la productivité des compagnies de téléphone a été cinq fois supérieur à la croissance globale à long terme de la productivité totale des facteurs, et ce, grâce à l’informatique. Il est probable que les frais des services téléphoniques auraient été largement inférieurs durant cette période s’ils reflétaient les coûts véritables.

Vous pouvez obtenir une copie électronique du rapport pour une somme de 15 $. N’hésitez pas à nous contacter pour en faire la demande.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Michael Janigan par téléphone au (613) 562-4002 poste 26 ou par courriel : mjanigan@piac.ca

Personal Information PIAC does not retain any of the information you enter here
Place enter a name
Place enter a valid email
Place enter a valid email